Pilote de lignes de production

Conducteur de ligne, un profil recherché dans l'industrie

Le conducteur de ligne, un profil recherché dans l’industrie

Le pilote de ligne de production est responsable d’une machine, d’une ligne automatisée ou d’une installation de fabrication ou de conditionnement.

Il coordonne et régule l’activité de production selon les normes d’hygiène, de sécurité, les normes environnementales et les impératifs de production (qualité, coûts, délais, …). Il effectue des contrôles de conformité des matières et produits en cours de production. Il met en œuvre des mesures correctives définies en cas de dysfonctionnement des équipements. Il peut monter et régler les équipements et effectuer la maintenance de premier niveau. Il exerce son métier sous la conduite du Chef d’atelier. Il peut coordonner une équipe d’opérateurs

Profil du pilote de ligne de production

Etre autonome, rigoureux, avoir un sens des responsabilités développé. Etre très réactif pour identifier les anomalies survenant en cours de production et trouver une solution. Savoir travailler en équipe. S’adapter aux évolutions

Formation pour devenir pilote de ligne de production

Bac pro pilotage de ligne de production PLP en 2 ans en apprentissage à Vitré

Un secteur qui recrute

Environ 3000 emplois par an en France dans l’ensemble des industries automatisant leurs chaînes de fabrication

Les emplois se trouvent dans l’agroalimentaire, les industries mécaniques et métallurgiques, électroniques, automobiles, pharmaceutiques, chimiques, cosmétiques…

Des exigences à la hausse : L’automatisation des procédés de fabrication a accru les exigences à l’embauche. Les entreprises attendent de leurs techniciens une maîtrise des technologies de contrôle et de conduite. Après quelques années d’expérience et une formation, ils peuvent évoluer vers des postes de chef d’équipe ou de responsable d’atelier de production.

Vidéo pilote de ligne de production chez Lactalis Retiers

Technicien(ne) de maintenance

Les missions du technicien de maintenance

Technicien de maintenance, un profil recherché dans l'industrie

Le technicien de maintenance, un profil recherché dans l’industrie

Anticiper la panne

Tout pour éviter la panne et l’interruption d’une production, c’est l’objectif prioritaire des « pros » de la maintenance préventive. La moindre défaillance technique pouvant entraîner des coûts supplémentaires élevés, mieux vaut miser sur le contrôle, la surveillance et l’entretien régulier des équipements.

Dépanner

Si malgré tout, une panne survient, il faut alors intervenir au plus vite. À l’aide de tests et de mesures, le technicien de maintenance établit un diagnostic et effectue les opérations qui s’imposent. À lui de changer une pièce défectueuse, modifier des réglages, corriger certaines données du programme informatique qui pilote les machines automatisées… et d’effectuer la remise en service.

Optimiser l’outil de production

Chercher à fiabiliser et améliorer l’outil de production : c’est aussi le rôle de ce technicien qui cherche par tous les moyens à réduire les coûts. Toujours à l’affût des évolutions technologiques, il conçoit et propose des solutions, en vue d’optimiser la sécurité et les performances des matériels.

Profil du technicien de maintenance :

Goût de la technique, curiosité. Sens de la communication. Être capable d’écouter, de dialoguer et de convaincre sont des atouts précieux pour un futur « pro » de la maintenance. Goût du travail en équipe. Savoir s’adapter.

Formation pour devenir technicien de maintenance

Niveau Bac :

Bac pro maintenance des équipements industriels (MEI)

Bac pro technicien aérostructure

Niveau Bac + 2 :

Après un bac S ou un bac techno STI2D (développement durable) :

BTS mécanique et automatismes industriels

BTS maintenance industrielle

BTS électrotechnique

DUT génie industriel et maintenance

DUT génie électrique et informatique industrielle.

Niveau Bac + 3 :

Après un BTS ou un DUT, certaines licences pro sciences et technologies, orientées gestion de la production industrielle, permettent en un an, d’accéder à des postes de responsable en maintenance.

À retenir : la moitié des techniciens débutants ont un bac + 2, 16 %, un bac pro ou techno. 19 % des diplômés en maintenance, ont été formés par le biais de l’apprentissage.

Débouchés pour un technicien de maintenance

Des besoins croissants.

Indispensable dans tous les secteurs industriels : automobile, aéronautique, construction mécanique, transports, agroalimentaire, chimie, biomédical, nucléaire… la maintenance recrute. Les entreprises de production sont les principaux recruteurs, suivies des sociétés sous-traitantes. Près des deux tiers des offres sont en province.

La maintenance en France : 450 000 emplois • 12 000 cadres • 8 500 diplômés/an

Témoignage d’un technicien de maintenance

Visionnez le témoignage d’un technicien de maintenance en agro-alimentaire sur le territoire de Vitré, en Bretagne

1 2 3